top of page

sam. 20 janv.

|

zoom

Cycle de webinaires Adolescence et fins d'un monde

3 matinées en visio organisées par Caméleon !

Les inscriptions sont closes
Voir d'autres événements
Cycle de webinaires Adolescence et fins d'un monde
Cycle de webinaires Adolescence et fins d'un monde

Heure et lieu

20 janv. 2024, 10:00 – 12:30

zoom

À propos de l'événement

« L’époque est sombre. Ce n’est malheureusement pas mon rôle de l’éclairer ». Ces mots ont été adressés par Freud à l’écrivain Arnold Zweig en mai 1935. Il semblerait que notre époque ne soit, toutes proportions gardées, guère moins sombre : la menace du désastre écologique, la multiplication des conflits armés et des agirs terroristes, les confinements liés aux risques pandémiques, l’économisme ambiant, l’inquiétude démocratique… apparaissent à la fois comme une réalité mondialisée et comme les augures d’une vie future de plus en plus restreinte. Cette réalité affecte particulièrement les questionnements existentiels, les engagements et les investissements des adolescents d’aujourd’hui. S’ils sont particulièrement affectés, c’est avant tout parce que les adolescents éprouvent avec une acuité singulière l’état du monde dans lequel ils vivent. Car l’adolescence est un temps où tout est à vif, un temps où l’angoisse, la tristesse, le désarroi, la colère mais aussi l’excitation, l’ouverture à l’inconnu de soi et de l’autre sont portés à un très haut degré d’intensité. Les adolescents sont en outre contraints par l’irruption de la génitalité à se faire explorateurs, « spéléologues » comme le dit Gutton. Ceci suppose qu’ils soient convaincus non seulement de la nécessité du processus adolescent lui-même, mais aussi de la capacité des adultes à accueillir leur inventivité, leurs projections, leurs aspirations démocratiques, leurs rêveries. Car c’est là ce qui peut leur permettre de préserver leur capacité à agir, à investir, à se réinventer eux-mêmes et le monde, maintenant le principe de plaisir en tension face aux scénarios de fins du monde.

Giono écrivait que la catastrophe dont nous avons peur est une catastrophe déjà vécue. À défaut de pouvoir « éclairer » la sombre époque que nous vivons, les cliniciens et chercheurs réunis durant ces trois matinées tenteront de penser les articulations possibles entre les vécus individuels de catastrophes, les enjeux psychiques propres à l’adolescence et les effets d’après-coup singulier ou transgénérationnels. Ils envisageront également la motilité, les ouvertures que recèlent les utopies dans une époque qui semble manquer d’air comme de clarté, et discuteront les fonctions fondamentales que remplissent les processus de projection dans la création adolescente. Il sera ainsi question des effets mutatifs que peuvent produire l’écoute et la reconnaissance de la souffrance mais aussi de la vitalité et des espérances des adolescents d’aujourd’hui, et des effets mutatifs que peuvent avoir en retour les projections adolescentes tant sur les institutions qu’ils fréquentent que sur la planète.

Fil rouge : Valérie ADRIAN, Psychiatre, Centre Jean Abadie (CHU de Bordeaux), trésorière de Caméléon.

Samedi 9 décembre 2023 : L’adolescent et la catastrophe

Dr Idrissa MANE, Socio-anthropologue, chercheur postdoctoral, coordonnateur du Projet Écostress (UMR 6031-TREE-CNRS), Université de Pau et des Pays de l'Adour : Des radicalités des convictions dans l'engagement écologique

Florent FAUGÈRE, Psychologue clinicien, Docteur en psychologie, vice-président de Caméléon : Accident

Jean-Luc DOUILLARD, Psychologue clinicien, vice-trésorier de Caméléon : Suicide d'un copain, le monde d'après ?

Discutant : Philippe-Pierre TÉDO, Pédopsychiatre, psychanalyste, Centre Jean Abadie (CHU de Bordeaux).

Samedi 3 février 2024 : Utopies adolescentes

André OUREDNIK, Géographe, Data Scientist/Analyst, Essayiste, Écrivain, Chargé de cours au Collège des humanités de l'École polytechnique fédérale et à la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel : Trouver sa place dans un point : hypertopie et construction de soi

Jean Philippe MOUTTE, Psychologue clinicien, chargé de cours à l’Université de Bordeaux, vice-président de Caméléon : L’art de la fugue

Marion HAZA-PERY, Psychologue clinicienne, directrice de recherches HDR à l’Université Paris-Cité (PCPP), secrétaire générale du CILA, présidente de Caméléon : Dystopies adolescentes

Discutante : Chantal LABADIE, psychiatre, membre de Caméléon.

Samedi 1er juin 2024 : Projets et créativité adolescents

Simruy IKIZ, Psychologue clinicienne et projectiviste, Maîtresse de conférences à l’Université de Poitiers, trésorière de L'Association Internationale Interactions de la Psychanalyse (A2IP) : La quête de sens du jeune adulte : entre la perte et le projet

Anne JOLY, Psychiatre, secrétaire de Caméléon : Totems, institution et créativité.

Sabra BEN ALI, Psychologue clinicienne, doctorante au laboratoire LIRCES, Université Côte d'Azur : L'institution, une ouverture pour la cité : les mardis midi à la Rêverie

Discutant : Marc DELORME, Psychiatre, psychanalyste.

Billets

  • Inscription

    De 0,00 € à 250,00 €
    Vente expirée
    • 250,00 €
    • 100,00 €
    • 80,00 €

Total

0,00 €

Partager cet événement

bottom of page